L’action de l’alopécie sur les follicules de cheveux

Selon les statistiques, l’alopécie androgénétique chez l’homme affecte environ 1/3 des caucasiens de moins de 30 ans, chiffre qui augmente à environ 80% des hommes de plus de 70 ans (la chute de cheveux est moins courante chez les afro-américains, elle se produit plus tard et plus lentement chez les asiatiques).

Voici plus de détails au sujet des cheveux, des follicules qui les font pousser et de l’alopécie androgénétique qui à l’inverse, les fait rétrécir.

cycle pilaire

L’action de l’alopécie sur les follicules de cheveux

A propos des cheveux

Les cheveux sont de fines tiges faite d’une protéine appelée kératine. Ils sont ancrés dans un groupe de cellules spécialisées appelées follicules qui fournissent de l’oxygène et des nutriments aux racines de cheveux (ou bulbes), ils lubrifient également les cheveux d’une substance huileuse appelée sébum.

Le corps humain est entièrement couvert de follicules de cheveux, à l’exception des paumes des mains, des plantes des pieds et des lèvres. Pour la plupart, les follicules sont de petite taille et les cheveux qu’ils produisent ne poussent pas assez pour émerger des pores.

Parmi les zones où les cheveux émergent (et sont visibles au-dessus du niveau de la peau), on compte les aisselles, le visage, les parties génitales, le torse, le dos et la tête de manière abondante. Le cuir chevelu contient environ 100000 follicule de cheveux.

Les cheveux suivent un cycle constant de croissance, de repos et de renouvellement. Les cheveux poussent et chutent, mais du fait qu’ils poussent à des rythmes différents, ils ne chutent pas tous en même temps. Les phases de croissance, de repos, de chute et de renouvellement s’étalent sur une période de 3 ans, ce qui veut dire que le cuir chevelu perd 50 à 200 cheveux par jour.

Lorsque la chute de cheveux excède largement cette moyenne, elle est souvent pathologique. Si vous êtes concerné(e) par ce problème, n’hésitez pas à en faire part au Dr Fares Seffen pour connaître vos options de traitement.

L’alopécie androgénétique

La chute de cheveux chez l’homme se déclenche lorsqu’une forme modifiée de testostérone, l’hormone dihydrotestostérone (DHT), s’attaque aux follicules du cuir chevelu. Les cheveux produits par les follicules affectés voient leur diamètre se réduire progressivement, de même que leur longueur. Leur couleur devient également plus claire et ils rétrécissent au point que les cheveux cessent de croître.

Tous les hommes ne sont pas affectés par la DHT de la même manière. Certains ont des gènes codés pour résister à la DHT, ce qui veut dire qu’ils pourront profiter longtemps de leur chevelure.

Généralement, les follicules se trouvant à l’arrière et sur les côtés de la tête d’un homme sont codés pour parer la DHT, c’est pourquoi il est courant pour les hommes de perdre leurs cheveux partout sauf à ces endroits.

Les zones épargnées par la chute de cheveux sont là où les spécialistes de la greffe de cheveux prélèvent les unités folliculaires destinées à recouvrir les zones dégarnies de la tête.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.