La perte de cheveux

La perte de cheveux est la résultante d’une programmation génétique dans la grande majorité des cas, cela veut dire que les personnes soufrant de calvitie y ont toujours été prédestinées. Cette chute de cheveux, désignée par le terme Alopécie Androgénétique (AAG), peut se déclarer à des ages différents à partir de 18 ans dans les formes les plus précoces. Une fois amorcée, cette chute de cheveux est inéluctable et son schéma évolutif est malheureusement imprévisible, néanmoins, la recherche de cheveux miniaturisés (à l’aide d’une capilloscopie lors de la consultation) permet de déterminer quelles sont les zones susceptibles de subir une chute de cheveux dans le futur.

De façon schématique, on distingue deux catégories d’alopécie :

Alopécies Non Cicatricielles :

  • AAG
  • Trichotillomanie
  • Effluvium télogène
  • Pelade

La greffe capillaire constitue dans ces cas là une excellente option de traitement !

Alopécies Cicatricielles :

  • Alopécies de traction : Lissages des cheveux, tresses africaines, permanentes, queue de cheval trop serrée…
  • Radiothérapie
  • Maladies systémiques (lupus..)
  • Brûlures, accidents, mycoses, lichen plan…

La greffe n’est dans ces cas là pas une option de traitement.

Demandez l’avis d’un spécialiste d’expérience de la greffe capillaire ainsi qu’un devis gratuitement.

La calvitie chez l’homme

  • L’alopécie androgénétique est la cause majeure de l’alopécie chez l’homme. 30% des hommes perdent leurs cheveux à 30 ans, 50% à 50 ans, 60% à 60 ans et ainsi de suite…
  • L’AAG est évaluée selon la classification de Norwood, cette dernière permet de déterminer à quel stade se trouve votre calvitie. Cette calvitie débute en général par un creusement des golfes temporaux et par un recul de la ligne frontale pour ensuite toucher la zone du vertex (tonsure du crane), la plupart du temps, elle s’élargit jusqu’à ce qu’il ne reste plus au final qu’une simple « couronne » de cheveux.
  • Les hommes commencent en général à s’inquiéter lorsqu’ils réalisent que leurs cheveux sont en train de s’affiner et de perdre en volume. Lors d’une consultation chez un médecin expert en restauration capillaire, on pourra se rendre compte de l’existence de cette « miniaturisation » du cheveu dans certaines zones et ainsi établir un schéma de traitement en conséquence.
Pour savoir combien de cheveux doivent être transférés pour obtenir le résultat que vous attendez ainsi que le coût de votre restauration capillaire, entrez en contact avec le Dr.Seffen, spécialiste qualifié au traitement de la calvitie.

La calvitie chez la femme

  • Il est estimé que plus de 50% des femmes sont touchées par une chute de cheveux visible durant leur vie. La chute de cheveux la plus courante étant causée par les androgènes, on parle également d’alopécie androgénétique chez la femme.
  • Toutes les femmes peuvent être concernées par la chute de cheveux, on distingue toutefois clairement un risque accru chez les femmes de plus de 40 ans, celles qui ont récemment donné naissance à leur enfant, celles dont la coiffure exerce une tension forte sur les cheveux (queue de cheval, tresses…) et celles qui utilisent des produits chimiques agressifs sur leurs cheveux (coloration, cosmétiques…).
  • L’alopécie androgénétique se caractérise souvent par la miniaturisation des cheveux le long du sommet de la tête (raie centrale). Cette chute de cheveux a tendance à s’accentuer avec la chute du taux d’œstrogènes de la ménopause.
Confiez votre greffe de cheveux à un spécialiste d’expérience de l’extraction d’unités folliculaires FUE et bénéficiez d’un résultat parfaitement naturel sans cicatrices.

Echelle de Norwood

L’échelle de Norwood distingue 7 stades de progression de la chute de cheveux :

  • Stade 1 : Aucune chute de cheveux notable ni de récession de la ligne frontale.
  • Stade 2 : Recul léger de la ligne de cheveux des tempes.
  • Stade 3 : Apparition des premiers signes notables de calvitie. Recul important de la ligne de cheveux des tempes. Ces zones sont entièrement dégarnies ou clairsemées. Ce stade peut autrement être marqué par une chute de cheveux importante au niveau du vertex.
  • Stade 4 : Le recul de la ligne de cheveux est plus marqué qu’au stade 2 et le vertex est clairsemé, voire dégarni. Les deux zones de chute de cheveux sont séparées par une bande de cheveux reliant les cheveux restants sur les côtés de la tête.
  • Stade 5 : Les deux zones de chute de cheveux sont plus marquées qu’au stade 4,. Elles demeurent séparées, mais la bande de chevelure reliant les côtés de la tête s’amincit.
  • Stade 6 : Les zones dégarnies des tempes et le vertex dégarni ne font plus qu’un et la bande de cheveux du sommet est clairsemée ou a disparu.
  • Stade 7 : Seule une bande de cheveux persiste sur chaque côté de la tête.