Extraction d’unités folliculaires : peu invasive et efficace

Bien que la chute de cheveux soit un processus qui touche aussi bien les hommes que les femmes, cela reste beaucoup plus marqué chez les hommes qui sont touchés à différents moments de leur vie. Pour beaucoup, la chute de cheveux est une véritable source de mal-être et de gêne, ce qui a des répercussions sur la vie sociale et plus spécialement sur la vie sentimentale puisque les cheveux sont un véritable atout de séduction. C’est pour cette raison qu’une chevelure clairsemée ou une calvitie pousse souvent les patients masculins à demander une greffe de cheveux. Cette intervention consiste à prélever des cheveux sur des zones situées à l’arrière de la tête et les tempes, zones qui ne sont pas affectées par les hormones responsables de la chute de cheveux, puis à les implanter dans les zones touchées par la chute de cheveux. Au fil des années, les techniques de greffe de cheveux ont beaucoup changé, donnant lieu à des résultats beaucoup plus naturels, notamment depuis l’introduction de la méthode FUE, ou technique d’extraction d’unités folliculaire, qui s’applique notamment pour l’intervention d’implant ou greffe de barbe.

la fue

Extraction d’unités folliculaires : peu invasive et efficace

La greffe de cheveux FUE

La greffe de cheveux FUE ou extraction d’unités folliculaires (Follicular Unit Extraction en anglais), est la technique la plus récente de greffe de cheveux. Comme toutes les interventions de greffe de cheveux, la FUE nécessite une anesthésie locale. Lors de cette intervention qui dure en moyenne 5 heures, on commence par raser les zones occipitale et temporale du crâne qui serviront au prélèvement de cheveux destinés aux zones dégarnies. Après avoir rasé la nuque et les tempes, on procède au prélèvement des unités folliculaires à l’aide d’un « punch », un bistouri spécialement équipé d’un micro-cylindre. On transplante ensuite les unités folliculaires directement dans les zones dégarnies de manière à ce que le résultat corresponde aux attentes du patient en termes de densité et d’aspect. Les cheveux qui ont été rasés repoussent naturellement et la greffe ne laisse pas de traces d’incisions après la guérison. Ce qui est très apprécié avec cette technique, outre le fait qu’elle ne laisse pas de traces sur la tête, c’est que le trauma des tissus est minimisé comparé à la méthode auparavant utilisée : la FUT. Grâce à la technique FUE, le patient peut retrouver une chevelure dense correspondant à la texture, l’épaisseur et la courbure des cheveux perdus dans la zone de traitement. Grâce au prélèvement individuel des cheveux de la méthode FUE, les unités folliculaires sont sélectionnées de manière précise pour reproduire les caractéristiques de la chevelure du patient auparavant présente dans les zones dégarnies.

No Comments

Post A Comment